L'echauffement pré-compétition....

 

Tout le monde a bien compris qu'on ne se lance pas dans une course à des intensités élevées à froid...C'est à peu près la meilleure façon de faire une contre performance, se blesser et ne prendre aucun plaisir par la sensation de difficulté....

echauffement.jpgPour moi, ceux qui annoncent que sur leur course, ils se sont senti mieux au 3ème kms après avoir atteint leur "second souffle", je dis clairement que celà traduit un échauffement insuffisant....L'organisme n'était tout simplement pas près à encaisser un départ à l'allure de course objectif, ce qui donc a impliqué une production d'acide lactique dans le début puis il a fallu que le système aérobie élimine cette acidose avant seulement de tourner à plein régime....3 Kms de perdus !

Un echauffement doit être conséquent si l'on souhaite être réellement opérationnel sur l'épreuve...Lorsque l'on sait qu'une course comme un triathlon Type CD doit être courru (c'est un exemple) à 175 puls du début à l'arrivée, il est simple de comprendre qu'aller rouler 30' à 120-130 puls une heure et demi avant le départ, ça n'est pas ce qu'on peut appeler un échauffement, c'est tout juste un léger réveil musculaire !!...

L'athlète s'il veut être dans le coup et ne pas attendre un hypothétique "deuxième souffle" doit à l'échauffement faire un réel déblocage (je sais ça va en faire rire qqs uns qui m'ont vu à l'oeuvre me mettre la tronche en travers sur un déblocage).

 

Voilà, comment je conduirais un échauffement avant un triathlon (un 20 bornes, un CLM vélo etc...)....Essayez le à l'entrainement avant un travail de fractionné et vous en serez vite convaincu :

10'-15' à allure lente au début et accélérée progressivement (départ à 110 puls pour finir à 160 par tranche de 2')...3'de pose avec étirements légers puis effort à allure VMA (vitesse maxi aérobie) sur 20"-(40" de récup active)- 40"(1' de rec)- 1'00 (1' de réc)- 1'15"- récup souple sur 5'...le tout à proximité du départ (10'-15' pour un 10 bornes - 30' -1h pour un triathlon CD...pas toujours facile à gérer en fonction des obligations de présence parc à vélo etc...)

oj 1586Pour ma part avant un triathlon, (à l'époque), je placais toujours 4*1000m en vélo allure VMA, une heure a 1h30 avant la course (départ avec 1'30 de récup entre chaque) avec braquet progressif....Je sortais de l'eau et j'étais tout de suite dans l'allure en vélo, une sensation de confort aérobie !!

 

Ce qui est sur, c'est qu'un échauffement qui fait monter le régime aérobie au moins au niveau de l'intensité de l'épreuve en question est nécessaire si l'on veut être dans de bonnes dispositions tout de suite.

Ce type d'échauffement qualitatif fera que le coeur sera débridé capable de monter tout de suite  au bon rendement, le système aérobie bien en place, pas de production d'acide lactique dès le départ et donc une bonne capacité théorique à faire sa course parfaite tout de suite dans l'allure !!!

Alors ne soyez pas "frileux", pensant que vous allez vous cramer à vous échauffer de la  sorte...

 

Quelques réferences pour ceux qui veulent aller plus loin :

http://www.savoir-sport.org/savoir_sport/index_f.aspx?ArticleID=392

http://entrainement.blogs.velomagazine.fr/echauffement/

http://francetraining.free.fr/formation/Formation_specifique/Route/echauffement_avant_clm.htm

http://www.medecinedusportconseils.com/2010/02/27/cyclisme-comment-gerer-un-contre-la-montre-nutrition-et-conseils/

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Shelby Jordan (mardi, 03 janvier 2017 13:23)

    Eu sunt, aut incididunt aut consectetur, quasi aut pariatur. Voluptas harum architecto occaecat.