Plannifier sa saison....

 

podium equipe royan LD 2012Avant d'entamer une saison sportive, il faut déjà avoir une petite idée de se que l'on va mettre dedans : Ca commence par savoir, determiner quelles sont les épreuves sportives que l'on va faire, quels seront les objectifs principaux (1 ou 2 dans l'année) , les objectifs secondaires c'est à dire toutes les autres épreuves.

 

Ces objectifs principaux sont des objectifs finaux de résultat, c'est à dire soit battre un record chrono, soit obtenir une place optimisée soit encore décrocher une selection pour une course d'un niveau supérieur, c'est disons l'aboutissement d'une année.

 

Les objectifs secondaires auront plusieurs interets possibles :

  • Vérifier un état de forme ciblé à un moment de la saison sur une discipline en particulier ou sur les trois.
  • Affiner ses connaissances sur soi même au sujet de ses intensités cibles sur telle ou telle distance (cardio)
  • Tester un plan de marche (allure de course) type négativ-split par exemple ou à l'inverse un départ "trop vite" pour voir...!
  • Tester un type d'alimentation particulier avant une échéance importante.

Pour develloper cet article "fastidieux, je prendrais mon exemple, chacun pourra ensuite se construire sa saison selon le même type de shéma.

 

Ci dessous, mon planning annuel avec les quelques courses auxquelles je participerais (cliquer dessus pour agrandir).

http://ddata.over-blog.com/1/88/72/51/TRIATHLON/planning-2013-oj.jpg

 

ou encore en .xls pour ceux qui veulent repartir sur cette base :

http://ddata.over-blog.com/1/88/72/51/TRIATHLON/planning--OJ-2013-triathlon.xls

 

On voit ici uniquement les grandes lignes de la saison avec aucune précision dans les contenus exacts, c'est ensuite en suivant cette trame globale que j'insère mes séances plus ou moins spécifiques sans oublier de suivre mes sensations, mon envie du jour....En gros, je prévois une séance mais si les jambes ne semblent pas être au rendez vous alors j'avise et reporte à plus tard, de la même façon si je me sens bien costaud, je profite de cet état pour faire une séance "musclée".

 

Pour simplifier, les deux semaines précédents un half ou surtout ironman, je mets le paquet en natation (5 séances par semaine) en m'imposant absolument une bonne série "corrosive" limite lactique (j'ai horreur du lactique !)...

C'est aussi la période ou je mets plus l'accent sur l'aspect musculaire de l'entrainement, je reprends un petit programme de muscu à dominante "force maximale"pour retrouver une puissance optimisée le jour de la course.

C'est aussi une période ou je diminue considérablement mes volumes,ne dépassant souvent pas 50 kms en vélo et 7-8 km à pied...Il n'est surtout plus question de faire une longue distance rapide pour se rassurer ou je ne sais quoi encore....la course , c'est dans deux semaines et il faut avoir confiance en soi !

Le jeu à ce moment de la préparation est d'acquérir un maximum de fraicheur et d'envie en maintenant ses qualités dévellopées précedemment, donc ce sera simplement des petites "piqures de rappel" !

 

Je ne suis donc pas de plan précis, je pourrais m'en faire un mais je suis bien incapable de le suivre pour plusieurs raisons :

  • Je subis en parallèle de l'entrainement mes sorties pêche en mer 6 à 7 jours par semaine de 8h à 17h des le mois d'avril qui me fatiguent énormément (et donc fonction de ce qui se passe en mer, je suis plus ou moins apte à m'entrainer correctement !)
  • Je joue également avec les conditions climatiques, la pluie étant LE soucis en particulier étant donné que je ne supporte pas le home trainer (je n'en fais d'ailleurs pas du tout !)...Par contre le vent ne me dérange absolument pas, je n'y pense même pas un instant quand je vais rouler (sauf si ça devient dangereux...)
  • Et puis bien evidemment, je négocie mes entrainements avec mes douleurs du moment...car malheureusement, à ce niveau, c'est en dent de scie et je ne sais jamais si demain mes ischios-fessiers me laisseront m'exprimer...Paramètre à prendre en compte...On a tous nos petits soucis !

Bref,pour conclure je mets en place en début d'année une trame générale, les grandes lignes que j'habille au fur et à mesure de l'écoulement de la saison, en remplissant mon carnet d'entrainement soigneusement.

J'ai également la chance (disons le passé) d'avoir un niveau natation stable techniquement et donc avec deux semaines un peu plus axé natation avant les épreuves et un peu de travail purement musculaire, je retrouve de bonnes sensations et des performances assez sures et régulières.

OJ

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0