Points forts, points faibles...Quel choix faire ?

Le triathlon, c'est comme son nom l'indique un triple sport, un triple effort, et que de toutes façons avoir une grosse spécialité c'est bien mais à la fin, le chrono s'arrête en course à pied.

 

Je dirais que dans un premier temps, il faut chercher toujours à combler ses  faiblesses, je prends un exemple, un coureur à pied à 31' au 10 kms se met au triathlon, il nage 25' au 1500m et roule à 35 kmh en contre la montre.....Si sa façon de s'entrainer est (et c'est ce qu'on retrouve à 80% du temps), 4 course à pied par semaine, 2 sorties vélo, et 2 natation, on voit là le déséquilibre qui risque de perdurer un moment.....Je dirais qu'à l'inverse, un athlète qui a ce profil devra nager 4-6 fois par semaine, 4 sorties vélo et une séance d'entretien des qualités de VMA en course à pied.....pour toute la période hivernale en tout cas.....

 

L'effet sera, si tout se passe bien, si l'athlète n'est pas trop pressé de faire des chronos en natation et que par conséquent il s'axe principalement sur la glisse et la technique (idem en vélo), un gain de plusieurs minutes en natation et en vélo....et peut être (ça reste à vérifier) une très légère perte en course à pied (il faut qd même préciser que les heures de nat et vélo influent positivement sur tous sports d'endurance)...

 

Dans le premier cas de figure, notre lascard va gagner 2' sur un CD (et il fera peut etre le meilleur temps à pied...petite fierté personnelle), dans le deuxième cas, il gagnera peut être 10' sur sa course complète mais n'aura peut etre plus le meilleur temps à pied....Pour ma part, j'ai choisi mon camp....Travailler ses points faibles !!

 

Certains me disent : Moi, en côte j'avance pas, j'ai pas de puissance...ça fait des années que ça dure (alors qu'ils ont en plus un gabarit type parfaitement adapté !)....Mais quand je les regarde fonctionner à l'entrainement, dès le moindre faux plat, ils descendent de deux dents et passent ça tranquille en tournant les jambes....J'ai envie de dire : "Ca va pas s'arranger tout seul, il va falloir se prendre en main sérieusement !"

 

Beaucoup n'ont pas tout à fait saisi quelque chose de fondamental: L'entrainement, c'est fait pour monter d'un cran, la compétition, c'est pour le vérifier, c'est à dire aussi qu'on doit chercher la difficulté maximale à l'entrainement pour retrouver une aisance générale en compétition....

 

Celui qui passe sa vie dans les roues en vélo à l'entrainement collectif prendra à chaque fois un sacré coup au moral sur du contre la montre..."Mais qu'est ce qui se passe l'autre jour avec les potes , je roulais à 40kmh facile et là à 32, y a plus personne ! .....Je dirais ...Normal !

 

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    William (jeudi, 03 avril 2014 01:27)

    Bonjour. Entraîneur en 1/2 fond et triathlon, j'adhère totalement à votre analyse. Cordialement

  • #2

    Marcel Niccum (jeudi, 02 février 2017 19:58)


    Attractive section of content. I just stumbled upon your website and in accession capital to assert that I acquire in fact enjoyed account your blog posts. Anyway I will be subscribing to your augment and even I achievement you access consistently rapidly.

  • #3

    Renita Zenz (vendredi, 03 février 2017 14:08)


    Hi, i read your blog occasionally and i own a similar one and i was just curious if you get a lot of spam comments? If so how do you prevent it, any plugin or anything you can suggest? I get so much lately it's driving me insane so any assistance is very much appreciated.