Championnat de france 2015 Longue distance Gravelines(3kms-86-21)

 

 

Une petite délégation rochelaise sur cette épreuve, isabelle vige (45-49 ans), greg roux en 35-39 ans, valentin rouvier en élite (4ème en 2014) et moi même en 45-49 ans

 

On est tous motivé pour en découdre à donf !!

Les conditions sont sympas le matin a 9h00 au départ des élites, vent quasi nul, 18°, ciel couvert, eau à 23°, les élites sont punis, combine interdite...Wouahou, on y a échappé belle nous aussi !!

Notre départ groupe d'âge homme, ce sera 9h10, je pars placé toujours en pointe devant au milieu du paquet, de façon à pouvoir prendre les pieds d'un nageur plus rapide à droite ou à gauche sans avoir à traverser le plan d'eau.

Au top départ, parfait pas de gêne, je fais 10 passages de bras sans respirer, en bras seuls ou presque, toujours dans l'optique de ne pas monter en rythme cardiaque et conserver de l'aisance respiratoire.

Très rapidement je sors du paquet avec deux autres nageurs, l'un a droite rapide, l'autre à gauche comme moi, je choisis de faire un peu de route avec ce dernier jusqu'au turning point (1400m), je suis à l'aise 3eme ou 4eme, juste l'envie d'en finir vite, c'est chiant de nager en ligne droite comme ça !! :)

Et au retour, je lache prise (comme quoi faudrait finir les séances mais qu'est ce que je suis fainéant dans l'eau) pour me faire reprendre par un petit groupe, rien de bien grave je sors de l'eau 10ème environ (sur 650, c'est pas trop mal) et j'entends «Olivier Journaux, 2ème vétéran 2 !! »….Putain, y a un aquatique dans l'coin !!

Transition moyenne une fois de plus, je repars avec un peu de retard sur mon groupe mais bon, la route est longue, dorénavant j'essaie de jouer les watts dès le début, pas question de faire du sur-régime comme aux sables, le but , c'est 1h24-26 sur le semi !! et une place dans ma caté !!

Donc concentration, posture aéro, coup de pédale, cadence à environ 85-90 tr min et 240-260 watts sur le plat et 320 max dans les portions grimpantes (y en a que deux !!)

 

Un petit bémol, très vite, je me retrouve avec deux cyclistes dans ma roue (10m), alors j'essaie régulièrement (avec succés) de m'extraire de ça, je profite de mes points forts dans les passages techniques pour mettre des coups de colliers et prendre 50-100m d'avance très facilement...Malheureusement, les reroupements se recréent régulièrement, ça passe de 3 à 5 puis 8 cyclistes, ça pue !! Une arbitre est là, elle observe, notamment dans la seule cote réelle du parcours, je me dis qu'elle serait capable de nous coller une pénalité alors qu'on se déplace a 17 kmh dans la bosse...Alors pour moi, pas question de prendre le moindre risque, je prends systématiquement l'initiative de me placer devant et accélérer franchement pour tenter de faire péter le groupe, rapidement je me retrouve a 300m devant le groupe a rouler seul vent de face pendant une trentaine de kilomètres, pensant montrer l'exemple et pensant marquer des points vis à vis de l'arbitre du jour.

A 30 kms du poser de vélo, je revois la file s'approcher dangereusement, en fait Vincent Fromont ramène 10 vélos dans son sillage (distance de 10m environ pour chacun), là, ça pue, je me fais doubler par Vincent puis un deuxième, un troisième et là « carton noir », pénalité de 5' pour ma gueule ainsi que plusieurs athlètes derrière moi !!! J'hallucine !! Elle ne tient aucun compte de l'historique, de mon intention évidente de ne pas rester au contact…..Bref, dans l'cul la balayette, je sais qu'il est inutile de se faire mal voir, autant faire sa route, mettre ça de coté et rester dans sa course et optimiser le moment présent, c'est ce qu'on appelle le « switch » !! ahaha

Je pose le vélo sur une moyenne en watts de 245 (très stable du début à la fin sans sensation de difficulté à aucun moment), c'est correct, rien d'énorme, par contre j'ai de bonnes sensations à pied direct en partant sur une allure de 3'50 au mille.

La penalty box se situe au 1er kilomètre (ou 12eme au deuxième tour), je ne réfléchis pas plus que ça et décide de la faire des le premier tour, ce ne sera peut être pas le meilleur choix, j'aurais pu casser mon 21 kms en deux fois dix avec 5' de pose ...Le redémarrage est bon, allure rapide (pour moi), 3'45 au mille, je me résonne pour me recaler vite a 4', c'est bien plus raisonnable !!

 

Aucune idée de mon classement, je pense malgré tout être encore premier en 45-49 ans mais sans certitude, pas de dossards distinctifs, aucun moyen d'avoir ce genre d'infos, un peu dommage sur une organisation d'un championnat de France.

 

Le premier 10 000m en environ 40', c'est bien, peu de coureurs reviennent de l'arrière,mais au début du deuxième tour la fatigue musculaire se fait sentir, l’allure faiblit vers les 4'10 au mille puis 4'15, et là un V2 me passe au 18eme km, il court bien, je ne peux tenir l'allure….Il coupe la ligne avec 1' d'avance sur moi, je suis un peu dépité car cette victoire elle était pour moi.

Alors au niveau de l'analyse, je pense avoir fait une petite erreur, il aurait été plus judicieux, je pense, de réaliser ma pénalité au 11eme kilomètre, ça aurait eu plusieurs intérêts : D'une part, j'aurais scindé mon 21 km en deux avec 5' de récup au milieu, donc une possibilité de repartir plus frais au deuxième tour mais aussi et surtout d'un point de vue écart avec mes poursuivants, je conservais 6' d'écart pendant 10 kms et l'effet aurait été de décourager éventuellement mes adversaires immédiats....Mauvaise réflexion dans l'effort, c'est toujours plus simple de raisonner derrière son clavier plutôt qu'à 160 pulsations !!

 

Alors concernant le drafting, comment échapper à coups surs à cette calamité ?

En 150 triathlons, c'est ma deuxième pénalité, la première, c'était Hawaii 2013, un gars me double se rabat juste devant moi, limite à me toucher la roue, et dans la seconde sans que j'ai le temps de réagir, l'arbitre me plante un 4' dans la tronche !!!

La sur ce coup là, j'étais hyper vigilant a surveiller mon écart en permanence, je me décallais immédiatement si un coureur me doublais, je faisais l'effort de partir et malgré ça, bim !!

Ca veut dire, et on a des tas d'exemple en tête comme ça, que l'arbitre parfois juge sur un coup de tête, semble décider qu'il faut sanctionner maintenant et semble surtout zapper complètement l'historique et du coup crée des injustices caractérisées….Ce que je ne comprends pas, c'est qu'il prend une décision grave tout de même sans aucune certitude d'être dans le vrai, la preuve !!

Je serais arbitre, je ne me permettrai en aucun cas de sanctionner sans être catégorique, je crois qu'il y a un problème de formation, 10m c'est 10m, c'est pas 15 ou 18 et également faire son jugement en étant 100m derrière, ça ne suffit pas, vue de l'arrière on a bien sur l'impression que les gens draftent… Voilà, petit goût amer sur cette place de deuxieme….Alors pourquoi pas remettre ça en V3 l'année prochaine à Baudreix, parcours de montagne...a suivre

 

Les résultats complets : ici

 

Un grand bravo à Isa vige pour son titre, la place de 7eme de Valentin en Elite, la 16eme place 35-39 ans de gregory roux et la superbe victoire d'Estelle au sprint du samedi !!

 

 

OJ

 

Triathlon, entrainement suivi, performance, se qualifier à l’ironman d’hawaii, plan d’entrainement, améliorer sa technique natation, prendre de la puissance en vélo, s’entrainer vélo avec puissance, power LT, powertap, contre la montre, progresser, emmener du braquet, travail de force en vélo, améliorer sa vélocité, coup de pédale rond, rotondicité du coup de pédale, départ de triathlon, l’ironman, doser un ironman, suivre un plan d’entrainement personnalisé, se tester endurance, aérobie, seuil anaérobie, grimper un col en vélo, savoir doser une course, technique de course à pied, ironman coaching, coach triathlon, ironman coaching triathlon, plan personnalisé d’entrainement, connaitre ses seuils de puissance, seuil anaérobie, puissance maximale aérobie, vélocité optimale en triathlon, nombre d’heures d’entrainement pour préparer un ironman,

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    favreau (lundi, 13 juillet 2015 11:59)

    bravo quand meme à vous 4, vous avez fait une très belle course alors que les conditions climatique n'ont pas été toujours très bonne, et Estelle impressionnante de facilité , franchement du beau triathlon. à bientot

  • #2

    brion (lundi, 13 juillet 2015 23:08)

    tu as la pudeur de ne pas le dire complètement clairement mais au final, sans la pénalité injuste, eh ben c'est toi le champion de France V2 et puis c'est tout. Bravo OJ !!!

  • #3

    Benoît (vendredi, 28 août 2015 07:54)

    tout à fait d'accord sur l'arbitrage. Pb de formation? Interprétation sur l'instant sans garder en tête l'historique. Est-ce toujours le même arbitre qui suit les mêmes hommes, loin d'être sûr ?
    Même mésaventure aux Sables, très frustrants sans explications dignes de ce nom. De plus, entendre ensuite un arbitre dire satisfait qu'il a mis bcp de cartons, c'est gênant.
    En tout cas, chapeau bas pour cette très belle 2ème place